Tuesday, October 10, 2006

La Promenade des Anglais



"Les Ames, libellules de l'ombre", Victor Hugo


1 Comment:

Magic Rem said...

Les jours de joies comme de tristesse
Parcourant ce chemin sans cesse

On se questionne, et on avance
Sur nos désirs, nos éspérances,

Quand soudain le temps se fige
Tel un moment de grand prestige

L'instant serait il si intense,
si ce chemin etait en France?

Tous ces noms synonymes d'Eden
Purchas, Lypeatt ou Ellenden,

Ne seraient-ils pas en fait
Qu'une grande et jolie fête?

Ô mes amis, ne soyons pas duppes,
Ni même quelque peu embarassé
En regardant sous les mini-jupes,
L'Angleterre a ses spécialités.

s