Monday, May 15, 2006

Diaphane

Diaphanons le tant qu'il ne puisse point se dérober par cette écoutille empacotillé Prie donc le prie-Dieu de nos jeux amoureux Bagatelles de souffre essouflées Et chiasmes de nos marasmes se fanant Pour un fard empoudré de pourpre brodé Et... ? (rires)

1 Comment:

Phantasia said...

Notre premiere contribution...
Diaphane, translucide et claire; a tous et a personne, mais eclairee des primitifs rayons de l'Avant, de l'oeil optimiste pose sur une ligne invisible, de ces regards qui marchent et de ces pas qui laissent des empreintes.

Merci!

s